Dégustation : Domaine Mavela (liqueurs et eaux-de-vie corses)

le lundi 31 août 2009

Implantée au coeur de la Corse, la Distillerie Mavela est composée de vignes et de vergers implantés sur différents terroirs (argile et sable, calcaire et grave) typiques de la région. Méthodes artisanales, alambics de cuivre, vieillissement en fûts de chêne, les liqueurs et eaux-de-vie -Myrte (baie sauvage du maquis), châtaigne, cédrat, raisin, prune, citron, framboise et poire- du Domaine Mavela sont obtenues avec des fruits élevés et récoltés en Corse, non traités, sans engrais chimiques et ne contenant ni colorant, ni arôme.

• Domaine MAVELA – Eau-de-vie de Châtaigne

Robe : Elle est Cristalline. Elle est brillante, lumineuse et limpide. Elle se pare de reflets platine et de ceux que la lumière consent à  lui offrir.

Nez : Le 1er nez se joue de nous, par mimétisme il nous conduit sur la piste du rhum blanc et des Islay, ce qui nous désarçonne. Le 2ème nez, lui, aussi entretient, un temps, ce paradoxe mariant subtilement des agrumes divers à  des fruits moelleux/sucrés.
Fruits blancs/jaune/secs [(pomme, poire, nashi)(coing, mirabelle)(châtaigne)] ; Agrumes (citron de Menton jaune, cédrat) ; Floral (aubépine, violette, acacia, fleur du châtaignier) ; Infusion (verveine, camomille) ; Végétal (ortie, eucalyptus, bergamote, jasmin) ; Senteurs du Maquis (anis, sarriette, sauge, olive) ; Epices (poivre, fenugrec, cardamome) ; Empyreumatiques (toasté, fumée, rôti, grillé, cacao, châtaigne torréfiée) ; Balsamiques (miel, cire d’abeilles) ; Confiserie [(beurre)(praline, nougat)] ; Minéral/iodé.

Bouche : L’attaque suave/onctueuse mais reste droite. Le fruité est associé avec des expressions de confiserie (crème de châtaigne et cacao) apporte le fondant et le mûr. L’acidité, elle, flirtant avec des essences essentielles a conservée quelques aspérités. L’alcool est présent, sans exubérance, structure la matière dans une sensation longiligne. La matière oscille entre finesse et concentration, gras et densité. La finale est longue sur des expressions végétales/confiserie de la châtaigne (bogue, sa peau fine)(crème de châtaigne et cacao).

• Domaine MAVELA – Eau-de-vie de Myrte (Aqua Vita Myrta)

Robe : Cristalline, brillante et limpide, nimbée de reflets platines.

Nez : Le 1er nez se révèle expressif et s’appuie sur une puissance aromatique concentrée o๠se mêlent différentes flaveurs.
Fruits blancs/jaune/secs [(pomme, poire, nashi)(coing, mirabelle)(amande)] ; Agrumes (citron de Menton jaune, cédrat) ; Floral (aubépine, violette, acacia) ; Infusion (verveine, camomille) ; Végétal [(ortie, eucalyptus/menthol, bergamote, angélique)(ombelle fenouil sauvage)(ambre)] ; Senteurs du Maquis (anis, sarriette, sauge, olive) ; Epices/aromates [(poivre sichuan, fenugrec, cardamome)(laurier)] ; Empyreumatiques (toasté, fumée, rôti, grillé, cacao) ; Balsamiques (miel, cire d’abeilles) ; Confiserie [(beurre)(praline, nougat)] ; Médicinal (camphre) ; La forêt vosgienne (pin) ; Boutique d’herboristerie ; Minéral/iodé.

Bouche : L’attaque est puissante/droite, elle est marquée dans son expression par des senteurs poivrées, non sans une certaine élégance. Ici, le fruité est associé à  la confiserie (orangette, pastille de Flavigny, dragée) et amène la profondeur par le biais du moelleux. La fraîcheur, elle, booste l’ensemble en s’appuyant sur des essences essentielles (herbes aromatiques, florales). L’alcool est présent, avec du coffre, et tente d’haubaner la matière dans sa verticalité. Dans ce contexte, la matière présente beaucoup de gras et une gourmandise de bon aloi. La finale est moyenne et conjugue, alternativement, des flaveurs automnales (cèpes) et corsage d’amertume issue du maquis (thym, sauge).

• Domaine MAVELA – Liqueur de châtaigne

Robe : Elle se revêt de nuances vieil or. Elle est limpide, brillante et lumineuse. Les reflets, eux, ondoient entre le doré et l’argent.

Nez : Des arômes intenses o๠se mêlent, mais de façon franche, de nombreuses flaveurs. L’arborescence est variée.
Fruits blancs/jaune/secs [(pomme, poire, nashi)(coing, mirabelle)(châtaigne)] ; Agrumes (citron jaune, cédrat) ; Floral (aubépine, violette, acacia, fleur du châtaignier) ; Infusion (verveine, camomille) ; Végétal (ortie, eucalyptus, bergamote, jasmin) ; Senteurs du Maquis (anis, sarriette, sauge, olive) ; Epices/aromates [(poivre, fenugrec, cardamome)(sauce soja, tapenade)] ; Lactée (beurre, brocciu) ; Empyreumatiques (toasté, feu du maquis, rôti, grillé, caramel) ; Balsamiques (miel, cire d’abeilles) ; confiserie [(praline, nougat] ; Marin (hareng fumé, haddock, poutargue) ; Minéral/iodé.

Bouche : L’attaque est riche et puissante, l’ensemble est empreint de beaucoup d’élégance, non dénué de droiture. Le fruité a migré sur des saveurs automnales (châtaignes) et la profondeur/moelleux sera induit par le caractère confit. L’acidité apparaît, sans exubérance, mais en contrepoint de ce caractère en s’appuyant sur des écorces/chairs d’agrumes quasiment frais. L’alcool est présent et reste enrobé dans l’épaisseur de la matière. La matière affiche une grande gourmandise/suavité/gras (marron glacé), elle est ceinte de beaux amers issus de la châtaigne. La finale est longue/souple et voit sur bon nombre de caudalies la rémanence de saveurs variées comme mellifère (cire/miel)/chocolat/parquet ciré.

• Domaine MAVELA – Liqueur de Cédrat

Robe : Elle est jaune/paille, comme certains rhums. Elle est brillante, lumineuse et limpide. Elle est frangée de reflets diaprés dorés et argent.

Nez : Le 1er nez fait référence à  des états plus qu’à  des senteurs. Il est frais, acidulé et vif. Le 2ème nez, lui, retourne chez maman et s’appuie sur la grande famille des agrumes acidulés (citron vert, pamplemousse, egly).
Fruits blancs/jaunes [(pomme, poire, nashi)(coing, mirabelle)] ; Agrumes (citron vert, cédrat, pamplemousse, egly) ; Floral (aubépine, violette, acacia) ; Infusion (verveine, citronnelle) ; Végétal (ortie, eucalyptus, bergamote, jasmin) ; Senteurs du Maquis (anis, sarriette, sauge) ; Epices/aromates [(poivre, fenugrec, cardamome)(sauce soja, tapenade)] ; Lactée (beurre) ; Empyreumatiques (toasté, feu du maquis, rôti, grillé, caramel au beurre salé) ; Balsamiques (miel, cire d’abeilles) ; confiserie (écorces confites) ; Marin (hareng fumé, haddock, poutargue) ; Minéral/iodé.

Bouche : L’attaque nous présente des caractères, à  la fois, monolithique/dynamique/énorme, avec un soubassement acidulé. Le fruité est fondant/moelleux puise son origine sur des agrumes confits/glacés et donne une certaine profondeur. L’acidité est marquée par le végétal (pépins et pédoncules) et le floral (fleur de citronnier) des agrumes, d’une grande sobriété accentue le volume. L’alcool structure la matière, sans exubérance, malgré le fait qu’il soit plissé dans l’épaisseur de cette dernière. La matière bien que marquée, par sa liqueur, mais avec beaucoup de raffinement et de gourmandise, reste vive/acidulée. La finale longue s’étage sur des saveurs plus végétales (pédoncules et pépins) que florales/fruités qui la rendent, un rien, resserrée.

• Domaine MAVELA – Liqueur de Myrte

Robe : D’une grenat profond. Elle est brillante, lumineuse et limpide. Des reflets puissants, dont l’arborescence joue sur des nuances bonbon anglais, chair de cerise.

Nez : Le 1er nez, tout feu tout flamme, mais tout est là  intensité, puissance, générosité. Et après, il se déroule sur des notes animales et sauvages…. Le 2ème nez, qui n’est pas en reste, s’exprime au travers d’un fruit généreux o๠domine un mariage très stendhalien du noir et du rouge.
Fruits rouges/noirs [(cassis, mûres, bigarreau, myrtille)(groseilles, framboise, fraises des bois)(prune, prunelle)] ; Fruits à  noyaux ; Floral (violette, rose, pivoine) ; Végétal (fougère, menthe, orties, arbousier, sureau, gingembre) ; Bois précieux (cèdre, santal, bois de rose) ; Epices (poivre long, cébèbe, muscade, girofle, cannelle, vanille) ; Réglisse/zan/génépi ; Empyreumatiques [cacao, café (torréfaction), toasté, caramel, fumée] ; Camphre ; Minéral ; Sous-bois (humus).

Bouche : L’attaque est droite/puissante et semble être stigmatisée par des amers puissants. Son fruité est intense imposant et présent. L’acidité est présente, sans ostentation, dessine les contours de la matière garants de l’identité aromatiques des saveurs. L’alcool est enrobé et architecture la matière dans sa verticalité. Des tanins nombreux, juvéniles, serrés qui une fois débarrassés leur rusticité juvénile s’anobliront et par là  même la matière aussi. De caractère énergique, la matière ne manque pas de densité. Elle recèle un goût à  la fois insistant et sapide, d’une nature proche des arômes exhalé par le nez. Elle n’en reste pas moins à  hue et à  dia. Dans un même registre, la finale transcende par sa netteté la richesse intrinsèque de la matière.

• Domaine MAVELA
Une belle gamme, un beau travail de distillation et du fruit, rien que du fruit !


Pierre Pernias (Sommelier) et Sébastien Foulard (Vodka&Co.)
Tasting réalisé dans le cadre des rendez-vous Coeur de Chauffe organisés par Eric Gaudet.



à lire également

cointreau-liberty-london

Cointreau x Liberty London

le vendredi 14 avril 2017
jagermeister-manifest

Jägermeister Manifest

le vendredi 24 février 2017
jagermeister-continue-sa-mue

Jägermeister continue sa mue

le mercredi 15 février 2017
baileys-passe-au-cognac-avec-bailey-xc

Baileys passe au cognac…

le vendredi 06 mai 2016
abk6-honey-cognac-liqueur

ABK6 Honey Cognac Liqueur

le mardi 23 juin 2015
creme-rhum-vieux-clement

Crème au Rhum Vieux…

le lundi 22 juin 2015

About Author

Vodka&Co. team